• Cours de monsieur Hillaire (L2 2005)

    Cours 1

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Rappel de la première année :

    Comment, au XX la modernité déploie, sur fond de nouveauté technologique, se développe différents mouvements qui forment plusieurs ruptures.

    <o:p> </o:p>

    Cette année : reprendre les mouvements et les déplacer vers la philosophie en les problématisant.

    Rassembler Art, Société, Technique, politique … => Relation compliquées entre elles.

    ð     Dégager les liens entre les différents pôles de la vie

    <o:p> </o:p>

    Le XX, apogée de la modernité : changement radical des relations entre politique, science, art et socio.

    <o:p> </o:p>

    L’avant-garde

    <o:p> </o:p>

    S’inscrit dans un cadre artistique et politique : « Etre en avance » sur son temps, sa société… => politique, gouvernement … Fait lien entre les différents domaines

    <o:p> </o:p>

    Fin XIX : reléguer l’artiste en marge de la société.

    Artiste a moins de pouvoir, « l’art pour l’art » : détaché des soucis du monde.

    Fonction presque seulement décorative (Bourgeoisie, Architecture et Design : art Déco)

    ð              Donc en régression par rapport à la renaissance par exemple : art embellit le pouvoir religieux et politique, face au peuple.

    ð              Faire dire aux peintures plus que ce qu’elles sont : Allégories : témoigner d’un sentiment à travers le contenu de la peinture (qui n’a pas que son sens en lui-même)

    à « Faire la leçon », pédagogie.

    <o:p> </o:p>

    Bosh : Le jardin des délices : enfer / paradis : sentiment, croyance.

    <o:p> </o:p>

    Manet fait parti des Artiste lassé de faire dire autre chose à ce qu’ils font.

    Ne veulent plus être pédagogue, la pomme n’est pas forcément le péché.

    <o:p> </o:p>

    XIX - XX : Peinture ne raconte pas l’histoire, ne met pas en valeur les puissances. La peinture en elle-même est importante, elle s’affranchi du discours qu’on veut qu’elle porte !

    ð     C’est « l’art pour l’art »

    <o:p> </o:p>

    Esthétique pure => Rapport Art / société disparaît<o:p></o:p>

    à Illustration ?

                à Support des jolies choses, plus lié à la société, c’est seulement beau, mais attention :

    XX : Ce n’est pas seulement beau, pas pour faire joli, mais pour faire Avancer le monde, pour révolutionner et parfois pour détruire (Armand) ou montrer l’horreur (Picasso)…<o:p></o:p>

    ð     les artistes sont des Militants.

    o       Mais pour avancer, il faut parfois s’autodétruire pour reconstruire : Le Nihilisme (DADA)<o:p></o:p>

    Le passage du XIX au XX : de la beauté à l’horreur ?

    <o:p> </o:p>

    Voilà ce qu’est l’avant-garde : l’art est révolutionnaire.

    <o:p> </o:p>

    Les contradictions du XX

    <o:p> </o:p>

    Ø      Fin du culte de la Beauté : Fin de « l’art pour l’art ».

    Ø      Ne veut pas non plus se placer sous le couvert de la politique, ne veut pas être asservi par la société

    §         Ni dans la renaissance, ni dans l’illustration, ni dans la beauté<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    XVIII : religion, pouvoir 

     XIX : art pour l’art à détaché de la société

     XX : Liberté et rupture art et Société

    XX : comment affirmer un art libre et en même temps lié à la société et le politique tt en s’en affranchissant ? Les avant-gardes.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" /><v:group id=_x0000_s1026 style="WIDTH: 477pt; HEIGHT: 3in; mso-position-horizontal-relative: char; mso-position-vertical-relative: line" coordsize="7632,3456" coordorigin="2198,7940" editas="canvas"><o:lock aspectratio="t" v:ext="edit"></o:lock><v:shapetype id=_x0000_t75 filled="f" path="m@4@5l@4@11@9@11@9@5xe" o:spt="75" coordsize="21600,21600" stroked="f" o:preferrelative="t"><v:stroke joinstyle="miter"></v:stroke><v:formulas><v:f eqn="if lineDrawn pixelLineWidth 0"></v:f><v:f eqn="sum @0 1 0"></v:f><v:f eqn="sum 0 0 @1"></v:f><v:f eqn="prod @2 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @0 0 1"></v:f><v:f eqn="prod @6 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="sum @8 21600 0"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @10 21600 0"></v:f></v:formulas><v:path o:connecttype="rect" o:extrusionok="f" gradientshapeok="t"></v:path><o:lock aspectratio="t" v:ext="edit"></o:lock></v:shapetype><v:shape id=_x0000_s1027 style="LEFT: 2198px; WIDTH: 7632px; POSITION: absolute; TOP: 7940px; HEIGHT: 3456px" type="#_x0000_t75" o:preferrelative="f"><v:fill o:detectmouseclick="t"></v:fill><v:path o:connecttype="none" o:extrusionok="t"></v:path><o:lock v:ext="edit" text="t"></o:lock></v:shape><v:shapetype id=_x0000_t202 path="m,l,21600r21600,l21600,xe" o:spt="202" coordsize="21600,21600"><v:stroke joinstyle="miter"></v:stroke><v:path o:connecttype="rect" gradientshapeok="t"></v:path></v:shapetype><v:shape id=_x0000_s1028 style="LEFT: 3638px; WIDTH: 864px; POSITION: absolute; TOP: 8084px; HEIGHT: 432px" type="#_x0000_t202"><v:textbox>

    XX °<o:p></o:p>

    </v:textbox></v:shape><v:oval id=_x0000_s1029 style="LEFT: 2342px; WIDTH: 1152px; POSITION: absolute; TOP: 8948px; HEIGHT: 1152px"><v:textbox>

    Art<o:p></o:p>

    Libre<o:p></o:p>

    </v:textbox></v:oval><v:oval id=_x0000_s1030 style="LEFT: 4358px; WIDTH: 2160px; POSITION: absolute; TOP: 8804px; HEIGHT: 1296px"><v:textbox>

    Société,<o:p></o:p>

    Politique …<o:p></o:p>

    </v:textbox></v:oval><v:oval id=_x0000_s1031 style="LEFT: 3350px; WIDTH: 1872px; POSITION: absolute; TOP: 10388px; HEIGHT: 864px"><v:textbox>

    Avant garde

    </v:textbox></v:oval><v:rect id=_x0000_s1032 style="LEFT: 7094px; WIDTH: 1872px; POSITION: absolute; TOP: 8516px; HEIGHT: 1152px"><v:textbox>

    « Porteur du pouvoir de destruction d’un consensus formel » A. Badiou

    </v:textbox></v:rect><?xml:namespace prefix = w ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:word" /><w:wrap type="none"></w:wrap><w:anchorlock></w:anchorlock></v:group><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Abstraction, révolution, sans rapport avec la société et en même temps, un rapport profond (Carré blanc sur fond blanc ; Malevitch)

    ð     Autonomie, liberté des formes provoque le classique (Fontaine de Duchamp).

    <o:p> </o:p>

    Ø      Deus façons de s’ancrer quand même dans la réalité

    <o:p> </o:p>

    v     Réalisme socialiste : dépendant du pouvoir : Lénine, Staline … serviteur du pouvoir politique.

    v     Les esthétiques du banal, « La transfiguration du banal » : Sans tomber dans l’abstraction. Utiliser les objets de la réalité (industrie, matériaux pauvres, images de la réalité, du quotidien. Ex : Pop art, minimalisme, art and kraft…

    <o:p> </o:p>

    Pop art : renouer le lien avec le quotidien et parfois dénoncer le pouvoir des médias.

    <o:p> </o:p>

    Le siècle de toutes les contradictions

    Dialectique : art de dépasser et de résoudre les contradictions.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     La question centrale du XX est la représentation et l’interprétation du réel.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Soit les artistes fuient vers l’abstraction, le surréalisme, le rêve, le futur …

    Soit ils cherchent la technique, le politique, le quotidien, …

    <o:p> </o:p>

    Les grands artistes sont ceux qui peuvent être dans les deux courants.

    <o:p> </o:p>

    Picasso : la selle de vélo : le taureau.

    <o:p> </o:p>

    « Less is more » ; Rietveld<o:p></o:p>

    ð     Le minimalisme, le fonctionnalisme, Arte povera … on veut en finir avec les décorations, le baroque, des postures ostentatoires, les fioritures…

    §         BRUT, SIMPLE et EFFICACE

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>



    Bibliographie : <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    • Blistème : L’Art du XX° <o:p></o:p>
      • (note de moi : génial, un super moment de lecture et très riche)
    • A. Badiou : Le siècle (pas lu)
    • V-  Hillaire : L’art numérique (indispensable …)
    • V- Internet all over ; Revue art presse, dirigée par ……… ; tan tan ! : Hillaire !!!

    <o:p> </o:p>

    Plan du cours et lectures : <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Cours 1 : Fonction de l’art

    Lieux d’être (hillaire) : thème de l’œuvre et du lieu, les fonctions de l’art.

    <o:p> </o:p>

    Cours 2 : technique et art

    Ceci tuera cela (Hugo) : Comment les arts se sont libérés des contraintes techniques

    <o:p> </o:p>

    Cours 3 : architecture

    Minimalisme et fonctionnalisme

    <o:p> </o:p>

    Cours 4 : DADA : l’opposition guerre / paix, beauté / horreur.

    <o:p> </o:p>

    Cours 5 : Abstraction, constructivisme

    Le réel en question

    <o:p> </o:p>

    Cours 6 : USA : pop art, abstraction, action painting

    Moitié du XX : basculement de vieille Europe vers les USA

    <o:p> </o:p>

    Cours 7 : La notion de réseau et l’art

    <o:p> </o:p>

    Cours 8 : Les techniques de l’enregistrement, le land Art.

    <o:p> </o:p>

    Cours 9 : les technologies numériques dans l’art et la culture

    <o:p> </o:p>

    A.Badiou : « il s’agit d’aller toujours plus loin dans l’éradication de ressemblance »

    <o:p> </o:p>

    Geste expressif, subjectivité pure

    Ou

    Abstraction, géométrie, idéalité mathématique.

    <o:p> </o:p>

    Mais souvent : gestualité pure.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le réalisme socialiste<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    XIX : « L’art pour l’art »

    <o:p> </o:p>

    Le caractère Autoréférentiel de l’OdA (œuvre d’art) s’affirme. à elle ne trouve pas son sens ailleurs mais en elle-même. Pas de sens politique, militaire …<o:p></o:p>

    à Olympia et Déjeuner sur l’herbe de Manet.

    ð     Libération de la couleur : Fauvisme

    ð     Mondrian, beaucoup plus tard, met en évidence le jeu des couleurs primaires dans ses tableaux

    XX sort du coté sombre de l’Atelier (depuis l’impressionnisme) : donc la couleur pure s’affirme en elle-même.

    <o:p> </o:p>

    Les mots du XX :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    XX : seconde enfance de la peinture

    <o:p> </o:p>

    Les artistes sont des enfants

                Miro : couleurs des jouets d’enfants

                Mondrian : Couleurs primaires

    Liberté des formes et des couleurs : Naïveté à Arts Naïfs

    <o:p> </o:p>

    Primitivisme : l’homme doit renouer avec les cultures primitives, retour aux sources. Gauguin.

    <o:p> </o:p>

    Table rase : rupture, renaissance.

    <o:p> </o:p>

    Peut-on encore inventer au XX ? Citations infinies ? Manque de créativité ?

    <o:p> </o:p>

    Problème du « DJ » (notion d’hillaire) : mixage, recyclage …

    <o:p> </o:p>

    L’œuvre ouverte. Eco<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>



    Cours 2 : Fonctions de l’art

    <o:p> </o:p>

    Tendance à le considérer comme inutile. Dans nos sociétés, pas fonction sociale, utilitaire dans entreprise.

    Mais « arts appliqués » : mode, table, graphique à fonction d’efficacité.

    <o:p> </o:p>

    Opposition utilitarisme / Esthétique est très nouvelle<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occ : territoire privilégié, autonome, pour les riches.

    ð     Dimension élitiste, pas pour le plus grand nombre : sculpture, peinture…

    <o:p> </o:p>

    Exception : Musique, poésie, littérature… à reproduction son et texte à formes d’art accessible.

    ð     Evolution dans son statut et dans son identité à Diversité, pas d’harmonie avec la société

    <o:p> </o:p>

    Arts plastiques : sens au XX en faisant éclater les codes et les formes.

    ð     Se détache de la société : Avant-garde

    <o:p> </o:p>

    L’art est en décalage temporel avec la société.

    ð     Choc, provoc’ …

    ð     Matériaux pauvres (fer, cordes…) ou organique (sang)

    <o:p> </o:p>

    Plus pour célébrer la nature ni idéaliser l’amour, la religion … à remet en cause et pose des questions.

    <o:p> </o:p>

    L’art se dissocie de la société. à Problème : l’art oublie d’autres époques ou l’art avait une fonction sociale.

    <o:p> </o:p>

    Augustin Berque : « L’art, et la terre sous le ciel »

    <o:p> </o:p>

    Sujet : opposé à l’objet.

                Lat : Sub : dessous jectum : dessous à mort ?

    Relation entre le gisant  et le sujet

    « le gisant là où nous disons le sujet » ; « le sujet c’est ce qui gît dessous »

    ð     terre sous le ciel

    ð     Fondation / Dessous : soutient

    <o:p> </o:p>

    Kosmos :

    -         ciel en grec

    -         ordre : sens premier

    o       Ordre universel à monde : -

    ·        loi, rigueur et ordonnance : connotation esthétique

    ·        arrangement, ornement, parure

    <o:p> </o:p>

    « Romains et grecs appelaient monde et univers ce qu’y n’est aujourd’hui que cosmétique »

    <o:p> </o:p>

    Cosmétique : nouvel ordre esthétique, morceau du cosmos.

    <o:p> </o:p>

    Mundus / cosmos à ordre, monde et parure.

    Relation entre la façon dont certains peuples se « décorent » et l’ordre du monde à signifie par rapport à la nature, au cosmos (monde, ordre…)

    ð     fonction sociale : initiation, fécondité

    ð     Signification profonde, cosmique.

    o       Art de se décorer et d’être dans l’ordre du monde.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « Parer son corps, c’est faire parler le monde » (tatouages)

    « Ce que dit le monde enseigne le corps »

    <o:p> </o:p>

    ð     Esthétique pas dissociée de l’éthique.

    <o:p> </o:p>

    Ordre commun aux astres et à la société et cet ordre là, c’est l’art au sens de l’ornement qui est chargé de le parer, de le manifester.<o:p></o:p>

    ð     Repères, signes terrestres de cet ordre des choses. Terre stable, ciel fluctue.

    <o:p> </o:p>

    à Romain : pour fonder une ville, ils creusaient un trou, pour relier comme un ombilic, la terre, le ciel, à l’enfer. à « mundus » : nombril du monde, « ce par quoi la vie et la ville pouvait naître » Enfantement, ville et vie.

    <o:p> </o:p>

    « Cette expression ordonnée [ciel, lu] c’est la cosmophanie (éloge du cosmos) que nous avons perdu » nous « peuple secondaire » c’est pourquoi nous avons besoin d’art puisque « c’est l’art qui la recueille ».

    <o:p> </o:p>

    ð     Dissociation entre Morale, Beauté et Vérité (-> connaissance et science)

    o       Pratique divinatoire : ciel nous dit la vérité, la beauté et ce qu’on a à faire (morale)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « Pour nous […] il y a le vrai et il a le reste »

    Science à géométrie et géographie de la Terre.

    ð     Fait disparaître la connexion âme /terre

    <o:p> </o:p>

    Notion de lieu :

    -         Outil de mesure (km, m²…) à vérité du lieux à connaissance topologique (écriture et connaissance des lieux)

    <o:p> </o:p>

    2 mots pour lieux :

    - Topos

    - Choras : chœur : chante, parle, porte un âme à Expression, pensée, parole.

    <o:p> </o:p>

    « Hauts lieux » : haut / lieux symbolique à ni science ni optique

    <o:p> </o:p>

    ð     peuples secondaires déconnectés de la vérité du monde.<o:p></o:p>

    Que peut l’art face à ce phénomène ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Cosmophanie a volé en éclat, selon Berque, avec la modernité

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le Lien originale entre Terre, Art et Ciel

    <o:p> </o:p>

    Avant d’entrer au musées, les Oeuvres d'Art habitaient les palais, les temps, les églises.

    ð     Fonction politique ou sacramentaire

    Les Oeuvres d'Art avaient une vocation sociale, politique et sacrée.

    <o:p> </o:p>

    Images et objets fortifient la vie de l’âme dans la mort à Sub Jectum

    <o:p> </o:p>

    ð     Art des Origines de l’humanité

    ð     Ciel : cathédrales, terre : Tombeaux

    <o:p> </o:p>

    Faire le lieu entre l’ici et l’au-delà, le ciel et la terre, la vie et la mort

    ð     Cosmophanie totale

    <o:p> </o:p>

    Objet pas vu par tous

    à dont le sens était réservé aux sorciers, aux religieux …

                à pas au commun des mortels à mystère.

    <o:p> </o:p>

    Histoire de l’art peut être considérée comme une progressive désacralisation. <o:p></o:p>

    à Du sacré le plus profond au profane le plus actuel.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pyramide : branchées sur la mort, l’au-delà, entre ciel et terre.

    <o:p> </o:p>

    Fonction esthétique c’est détachée de cette forêt primaire, cosmophanie, dans laquelle dominait la religion.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les chefs d’œuvres sont éternels

    <o:p> </o:p>

    ð     Royaume des Cieux et Morts

    Esthétique n’est qu’un relais pour faire passer un message.

    ð     La Vérité de l’Oeuvre d'Art n’est pas la beauté mais ce message.

    ð     Deviendra essentielle quand l’art se sera détaché de la religion : Vérité Esthétique

    <o:p> </o:p>

    Fonction : Transmettre la foi religieuse.

    Fêtes qui exprime la foi dans l’esthétique.

    <o:p> </o:p>

    L’art comme performance sacrée.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En occident, nous croyons que l’art a son seul référant dans l’Oeuvre d'Art picturale, mais c’est fau.

    L’art s’est désacraliser et physiquement détaché du religieux…<o:p></o:p>

    Exemple : La Fresque : « peindre à même le mur » : fait parti du mur jusqu’à ce qu’on le détache pour en faire un tableau.

    Dans les églises et les temples, pas des meubles mais des morceaux de la structure. à il s’est progressivement détaché.

    <o:p> </o:p>

    Lié à l’essor de la modernité, au voyage à migration des Oeuvre d'Art

    Vole des cultures, délocalisation…àDétaché du lieu où il y avait une signification sacrée.

    <o:p> </o:p>

    Malraux : L’espoir du Musée imaginaire 

                à Vole des statuettes et se fait emprisonner

    <o:p> </o:p>

    Ces objets, dans leurs sites, avaient une signification rituelle, religieuse. Si on les détache de leur milieu, ils perdent leur fonction sacrée et n’ont plus qu’une fonction esthétique.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « Le masque africain ne ranime plus les esprits dans les danses sacrées dés lors qu’il est accroché au mur du collectionneur » Hillaire. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    v     Fonction Votive :

    « Bonne mère » de Marseille

    « ex voto » : Sauvé, Salut religieux à remerciement.

    Les marins rescapés de tempêtes peignent un tableau en hommage à la vierge qui les a sauvé.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Cours 3 : Technique et art

    <o:p> </o:p>

    L’Oeuvre d'Art a des origines jusqu’aux « Temps modernes » fondés sur le religieux, le rituel, voire le médical.

    Oeuvre d'Art à Médiation de l’action sur le corps social et le monde.

    <o:p> </o:p>

    Détachés de leurs contextes, la signification des Oeuvre d'Art est perdue.

    <o:p> </o:p>

    La Tsantsa : Chivaro. Réduire la tête des humains.

    Tuer la personne ; arracher et vider la tête ; faire cuire ce qui reste dans l’eau bouillante à Réduction.

    <o:p> </o:p>

    Ce rituel avait certainement un sens rituel, spirituel.

    ð     Conserver l’esprit du défunt pour qu’il ne s’échappe pas.

    Mais ils sont devenus des objets de commerce international.

    <o:p> </o:p>

    L’Oeuvre d'Art ne renvoie plus au rituel de son milieu à ne trouve son sens qu’en elle-même.

    ð     Devient Autoréférante, Autonome.

    o       Moment ou tout bascule

    ð     Signification spirituelle devient une signification purement Esthétique

    ð     Valeur purement esthétique et non plus religieuse ni métaphysique<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Louvre : Fin XVIII à à partir de l’ouverture des Musées, les Oeuvre d'Art perdent leur sens antérieur.

    <o:p> </o:p>

    Mais jusqu’à quel point l’Oeuvre d'Art peut-elle se passer de son contexte ?

    2 point de vue

    à Libération du contexte                 Autoréférence                      à Mais perte de sens spirituel

    <o:p> </o:p>

    Les courants qui suivent, le Cubisme, les impressionnistes, les futuristes, l’abstraction. à Témoins de cette Autonomie.

    <o:p> </o:p>

    En se libérant, l’art se coupe du public, il ne comprend plus le sens, la portée…

    <o:p> </o:p>

    ð     Les Avant-garde

    o       Malaise, décalage Art / Société

    o       En avance sur la société

    §         <v:line id=_x0000_s1034 style="Z-INDEX: 3; LEFT: 0px; POSITION: absolute; TEXT-ALIGN: left; flip: x" to="189pt,30.45pt" from="162pt,12.45pt"><v:stroke endarrow="block"></v:stroke></v:line><v:line id=_x0000_s1035 style="Z-INDEX: 4; LEFT: 0px; POSITION: absolute; TEXT-ALIGN: left" to="261pt,29.85pt" from="243pt,11.85pt"><v:stroke endarrow="block"></v:stroke></v:line>Divorce entre l’art et ses publics

     

    <v:shape id=_x0000_s1036 style="MARGIN-TOP: 11.25pt; Z-INDEX: 5; MARGIN-LEFT: 81pt; WIDTH: 126pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 40.8pt" type="#_x0000_t202"><v:textbox style="mso-next-textbox: #_x0000_s1036">

    Délaisse l’art moderne et contemporain

    </v:textbox></v:shape><v:shape id=_x0000_s1037 style="MARGIN-TOP: 11.25pt; Z-INDEX: 6; MARGIN-LEFT: 225pt; WIDTH: 126pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 36pt" type="#_x0000_t202"><v:textbox style="mso-next-textbox: #_x0000_s1037">

    Artistes maudits,

    Marginalité

    </v:textbox></v:shape><v:line id=_x0000_s1038 style="Z-INDEX: 7; POSITION: absolute" to="189pt,85.2pt" from="135pt,49.2pt"><v:stroke endarrow="block"></v:stroke></v:line><v:line id=_x0000_s1039 style="Z-INDEX: 8; POSITION: absolute; flip: x" to="4in,85.2pt" from="252pt,49.2pt"><v:stroke endarrow="block"></v:stroke></v:line><v:oval id=_x0000_s1040 style="MARGIN-TOP: 86.55pt; Z-INDEX: 9; MARGIN-LEFT: 18pt; WIDTH: 450pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 81pt"><v:textbox>

    Les médias, les loisirs, le ciné à Naissance des Arts populaires. Arts de Masse. Les médias viennent occuper la fonction symbolique et imaginaire qu’occupaient les artistes.

    </v:textbox></v:oval><o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    Vierge Marie / Marilyn Monroe à Madonna : Sainte et pute à Idole

    <o:p> </o:p>

    Ø      « Images Types » fait sens pour un très grand nombre

    <o:p> </o:p>

    Renaissance : Oeuvre d'Art à Pédagogique : apprend la bible, les Allégories spirituelles.

    Avant-garde : public a toujours besoin de s’identifier à Média

    ð     Naissance de l’Industrie Culturelle

    <o:p> </o:p>

    Renaissance : artiste à Artisan de Génie

                            Artisanat à Art localisé

    Modernité : Industrie domine à art de Masse à Globalisation

    <o:p> </o:p>

    Art des Pays se différencient à la renaissance (Art Flamand, Quattrocento Italien…). Avec Hollywood : de moins en moins de différences, la différence ne fait pas vendre plus.

    <o:p> </o:p>

    Transposition d’une technique artisanale à une technique industrielle.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Quand l’art est artisanal ou primitif

    o       Entre ART / Sorcier / Public : Même sphère entre créateur et récepteurs.

    ð     Depuis l’industrie :

    o       Censure entre Production / Création et Spectateur / Consommateur.

    <o:p> </o:p>

    Perte de Responsabilité et d’implication du spectateur.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Mais différents mouvements tentent de recrée ce lien : Self Média, Performance, Art Numérique (Weiss : Œuvre ouverte)

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ceci tuera cela in Notre Dame de Paris Hugo 1831

    <o:p> </o:p>

    L’histoire se déroule à la fin du XV, juste après l’invention de l’imprimerie.

    Dans l’2glise, quand le prêtre fait son sermon

    <o:p> </o:p>

    Le Livre éliminera la Cathédrale

    <o:p> </o:p>

    1.     Relation logique entre l’Etat des Croyance Religieuse et l’Etat des publications des Livres.<o:p></o:p>

    Ex : caricature du Prophète… En ce moment : croissance du Religieux, baisse de la vente des livres.

                      Confirme l’opinion de Hugo

    2.     Changement de technique à Changement d’expression.<o:p></o:p>

    On ne peut étudier la peinture comme la photo et la photo comme l’art numérique car le technique peut changer la signification.

    McLuhan : « The medium is the message »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Relation entre Archi et message que l’humain a pu transmettre grâce à ce medium, ce support.

    o       Engendre un certain mode d’expression, de communication

    <o:p> </o:p>

    ð     Relation entre

    §         La forme et le sens

    §         La complexification des messages et des medium

    <o:p> </o:p>

    Humanité invente des Méthodes d’archi qui sont des Méthodes de lecture et de compréhension.

    <o:p> </o:p>

    De nos jours : « interdisciplinarité » est source d’optimisation.

    ð     Navigation à invention d’outils de navigation. (hypertextes…)

    <o:p> </o:p>

    « Au commencement était le verbe » à Dieu est d’abord Parole, préceptes …

    <o:p> </o:p>

    Art de la Mémoire / art de la parole

    à Psalmodier : répéter, chapelets…

    à Répétition du même motif à Apprend … Mouvement circulaire.

    <o:p> </o:p>

    A partir du moment où la connaissance augmente, il faut les fixer.

    à Paroles Divines deviennent populaires grâce à l’Architecture.

    <o:p> </o:p>

    ð     Francs Maçons à Bâtisseurs, ils ont un pouvoir quasi spirituel

    Le Temple, l’église, la maçonnerie est le support de l’Expression Divine.

    ð     Faire progresser le support (Architecture) pour faire progresser l’humanité.

    <o:p> </o:p>

    Dans Temples Maçonniques :

    3 colonnes réelles : Force, Beauté, Sagesse, et 1 virtuelle : Toujours inachevée, l’œuvre humaine est imparfaite, en mouvement, en train de s’accomplir à Progrès

    Contrairement à Dieu, qui est parfait, accompli.

    <o:p> </o:p>

    « L’archi … main de l’artiste »

    <o:p> </o:p>

    Style Roman à Style Gothique à Corps apparaissait au fronton des églises.

    <o:p> </o:p>

    Eglises : 1° support de pornographie.

    <o:p> </o:p>

    « Le livre architectural… »

    <o:p> </o:p>

    L’archi gouvernait tous les autres arts.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « Si l’on résume… »

    <o:p> </o:p>

    L’imprimerie permet à la pensée de voyager à Circulation

    <o:p> </o:p>

    Passage du Solide, Statique, Immobile au « volatile », au « léger », à « l’air ».

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pensée : Architecture : montagne

                Imprimerie : Croupe d’oiseau

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>



    Cours 4 : L’architecture (suite)

    <o:p> </o:p>

    Less is more 

    <o:p> </o:p>

    Pour signifier, peu de chose suffisent. Pour dire beaucoup intelligemment, il faut utiliser peu de moyens. à Esthétique du XX.

    <o:p> </o:p>

    Depuis les Impressionnistes : découverte du Japon à Culture Zen : modèle de pense qui suppose peu de moyen à vider son esprit pour le remplir « Faire le vide ».

    <o:p> </o:p>

    Epurer, évider à Rendre les choses évidentes.

    Ne pas encombrer l’esprit.

    <o:p> </o:p>

    Jusqu’à l’archi de verre, sans ornement à Transparence.

    <o:p> </o:p>

    Problématique : Comment l’architecture reflète l’esprit du temps ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Fin XIX : L’Art Nouveau est le reflet architectural du romantisme.

    <o:p> </o:p>

    Le romantisme : <o:p></o:p>

    Affirmation de l’individu, de la passion. Cherche à retrouver le pouvoir de la Nature, des origines. Anti-cartésianisme : ne cherche plus la raison mais l’émotion.<o:p></o:p>

    Contre l’esprit mathématique (Versailles) la géométrie rigoureuse (Jardins)

    ð     Contre le classicisme.

    <o:p> </o:p>

    Retrouver le chaos de la nature.

    Galilée : « Nature écrite en langage Mathématique » à Rationalisation de la nature pendant le classicisme.

    <o:p> </o:p>

    Le romantisme veut mettre en avant le coté sauvage de la nature.

    <o:p> </o:p>

     L’art nouveau s’inspire les mouvements et courbes de la nature sauvage.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <v:shape id=_x0000_s1041 style="MARGIN-TOP: 9.55pt; Z-INDEX: 10; MARGIN-LEFT: 45pt; WIDTH: 153pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 1in" type="#_x0000_t202"><v:textbox style="mso-next-textbox: #_x0000_s1041"></v:textbox></v:shape><v:shape id=_x0000_s1042 style="MARGIN-TOP: 9.55pt; Z-INDEX: 11; MARGIN-LEFT: 261pt; WIDTH: 162pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 1in" type="#_x0000_t202"><v:textbox style="mso-next-textbox: #_x0000_s1042">

    Culture Romantique<o:p></o:p>

    Courbe, sauvage, inspiration de la nature.

    </v:textbox></v:shape><v:shape id=_x0000_s1043 style="MARGIN-TOP: 117.55pt; Z-INDEX: 12; MARGIN-LEFT: 297pt; WIDTH: 117pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 45pt" type="#_x0000_t202"><v:textbox>

    Art nouveau

    « Style Nouille »

    </v:textbox></v:shape><v:line id=_x0000_s1044 style="Z-INDEX: 13; POSITION: absolute" to="333pt,117.55pt" from="306pt,81.55pt"><v:stroke endarrow="block"></v:stroke></v:line>

    Culture classique<o:p></o:p>

    Droite, rigueur, inspiration grecque

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    De nos jours : « Fractales » : ordre dans le désordre. Théorie Mathématique récente de Benoît Mandelbrot.

    Dans l’infiniment grand, on retrouve la structure de l’infiniment petit.

    <o:p> </o:p>

    En Angleterre : le « Modern Style », en Belgique : « Style Anguille », à Paris : « Style Guimard » pour ses bouches de métro.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Apogée au XIX et au-delà.

    <v:rect id=_x0000_s1052 style="MARGIN-TOP: -12.65pt; Z-INDEX: 21; MARGIN-LEFT: 388.35pt; WIDTH: 102.15pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 115.95pt; mso-wrap-style: none"><v:textbox style="mso-fit-shape-to-text: t"></v:textbox></v:rect>

    <v:shape id=_x0000_i1026 style="WIDTH: 87pt; HEIGHT: 108pt" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:title="casa batlo" src="file:///C:\DOCUME~1\admin\LOCALS~1\Temp\msohtml1\01\clip_image007.jpg"></v:imagedata></v:shape>

    <o:p> </o:p>

    Anton Gaudi : Catalan, Sagrada Familia, Casa Batlo :

     

    Tentative de s’opposer au phénomène de rationalisation de l’Age Industrielle.

    (Manufacture : rigueur dans l’organisation de l’espace / temps)

    ð     Art nouveau : opposition à la rigueur de l’Age Moderne.

    o       Artisanat décoratif et ornemental

    o       Besoin d’embellir la réalité par la décoration et l’ornement.

    <v:line id=_x0000_s1045 style="Z-INDEX: 14; POSITION: absolute; flip: x" to="189pt,49.2pt" from="180pt,13.2pt"></v:line><v:rect id=_x0000_s1053 style="MARGIN-TOP: 11.5pt; Z-INDEX: 22; MARGIN-LEFT: 433.7pt; WIDTH: 95.65pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 113.2pt"></v:rect>

    <v:shape id=_x0000_i1027 style="WIDTH: 76.5pt; HEIGHT: 107.25pt" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:title="sullivan" src="file:///C:\DOCUME~1\admin\LOCALS~1\Temp\msohtml1\01\clip_image009.jpg"></v:imagedata></v:shape>

    <o:p> </o:p>

    2 mondes avoisinants :       Industrie        Beauté

                                                Froide               Mode

    ð     Mais simplement pour « faire joli », pour cacher la réalité.

    o       Se coupe de la réalité, se perd dans l’ornement

    §         Critique l’excès décoratif.

    <o:p> </o:p>

    Louis Sullivan : 1° Architecte moderne : Grand magasin USA

    <o:p> </o:p>

    1892 : « Il serait souhaitable de renoncer pendant quelques années à tout ornement de manière à concentrer notre pensée sur la construction de bâtiment agréables par leur nudité. »

    <o:p> </o:p>

    Se concentrer sur l’essentiel, l’authentique, le naturel, le vrai… au lieu d’aller vers le superflu, l’artificiel, l’accessoire, le fau.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Critique de l’Art Nouveau.

    <o:p> </o:p>

    Dans la pensée du XX :

                La machine est au cœur de la vie sociale à Architecture promouvait l’esthétique de la machine.

    Picabia : Portraits de Machines.

    <o:p> </o:p>

    Désormais, on ne peut plus penser et vivre ce monde si on n’est pas en harmonie avec la machine.

    Centre Pompidou : mise en évidence de la machinerie. à L’esthétique de la machine

    Architecture doit réduire l’écart entre la création et la vérité du monde nouveau.

    <o:p> </o:p>

    <v:rect id=_x0000_s1054 style="MARGIN-TOP: 21.65pt; Z-INDEX: 23; MARGIN-LEFT: 396pt; WIDTH: 99.15pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 85.95pt; mso-wrap-style: none"><v:textbox style="mso-fit-shape-to-text: t"></v:textbox></v:rect>

    <v:shape id=_x0000_i1028 style="WIDTH: 84pt; HEIGHT: 78pt" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:title="Loos" src="file:///C:\DOCUME~1\admin\LOCALS~1\Temp\msohtml1\01\clip_image012.jpg"></v:imagedata></v:shape>

    An 1900 : Adolf Loos : dénonce le « délire ornemental de l’art nouveau » auquel il préfère « le fonctionnalisme du verre et de l’acier »

    <o:p> </o:p>

    Architectes choisissent une nouvelle philosophie : Le Fonctionnalisme.

    Machine qui fonctionne.

    ð     Essentiel de ce qui est utile, pas le plaisir de l’œil.

    <o:p> </o:p>

    Car esprit du temps dominé par la machine qui n’enjolive pas.

    <o:p> </o:p>

    Exemple : industrie voiture à Simplification esthétique.

    <o:p> </o:p>

    Gilbert Simondon : Mode d’existence des objets techniques.

    Analyse les machines comme s’il s’agissait d’animaux, de faune et de flore à Nature.

    ð     Performance : Loi du plus fort à Si ça ne marche pas à Mort

    ð     La concrétisation : Hétérogène devient homogène, régulier, moins problématique.

    <o:p> </o:p>

    Ex : Moteur de voiture à Autorégulation progressive <o:p></o:p>

    ð     concrétisation, Unité et performance maximale<o:p></o:p>

    ð     Compact, homogène, concret.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Même mouvement en Architecture, s’est adapté aux matériaux de son temps.

    Forme de transparence à Verre acier, adaptation à l’environnement.

    Loos et Otto Wagner : Osmose entre les deux. Veulent s’opposer au style ornemental, capricieux, naturel… pour promouvoir un style fondé sur le modèle de l’industrie

    ð     Le rationalisme

    Architecture qui répond aux problèmes posés par l’habitat à Fonctionnel, utile, pratique.

                Théorie : Forme correspond à la Fonction

    <o:p> </o:p>

    Fonctionnalisme repris par le Bauhaus.

    à Il y a un accord entre la forme d’un objet et la fonction de cet objet

    à En recherchant la fonctionnalité, on retrouve la beauté

    <o:p> </o:p>

    Débouche sur l’aérodynamisme automobile à moins de décoration, plus de performance.

    <o:p> </o:p>

    Formes industrielles doivent approcher les formes naturelles : Concorde ressemble à un oiseau.

    <o:p> </o:p>

    Cherche la beauté non comme un supplément mais dans la fonction même de l’objet.

    Pureté des lignes des objets à « Habitat », « Ikea »

    <o:p> </o:p>

    Solution Fonctionnelle qui répondent aux besoins du XX.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ville : masse urbaine

                Besoin de rationaliser la construction

                Habitats collectifs

    à Tony Garnier : inventeur du logement social avant Le Corbusier.

    <o:p> </o:p>

    Recherche du collectif

    ð     Valable internationalement<o:p></o:p>

    Invention du béton armé

    ð     Architecture doit être modulaire et structurale <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    à Le mur rideau

    Opposition au mur porteur. Ecrans, parois dans la structure en acier porteuse.

    -         On passe d’une archi individuelle à l’Architecture collective à Méthodes et techniques et matériaux industriels.

    2 modèles opposés :

    <v:shape id=_x0000_s1046 style="MARGIN-TOP: 8.4pt; Z-INDEX: 15; MARGIN-LEFT: 45pt; WIDTH: 126pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 76.8pt" type="#_x0000_t202"></v:shape><v:shape id=_x0000_s1047 style="MARGIN-TOP: 8.4pt; Z-INDEX: 16; MARGIN-LEFT: 198pt; WIDTH: 126pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 76.8pt" type="#_x0000_t202"></v:shape>

    Art nouveau<o:p></o:p>

    Ornementation

    Maximale

    Superflue

    <o:p> </o:p>

    Fonctionnalisme<o:p></o:p>

    Pureté

    Minimale

    Dépouillée

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    ð     L’importance de l’Espace Public<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Architecture : individuelle

    Urbanisme : pense la structure globale de la ville, réseaux, aménagement.

    <o:p> </o:p>

    Mais jusqu’où peut-on penser la ville de l’extérieur ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le Corbusier : Urbaniste. Génie du fonctionnalisme

    <o:p> </o:p>

    De plus en plus de monde doit être logé mais habitat peut hygiénique.

    <o:p> </o:p>

    Solution à l’importance croissante de la ville à Masse à Logement sociaux

    <o:p> </o:p>

    ð     « Rationalisation des besoins »<o:p></o:p>

    Logement doivent y répondre

    1933 : « Charte d’Athènes »<o:p></o:p>

    ð     « Modulor »

    L’être humain mesure 1,70. Chambre à 10m² pour dormir. Plafonds moins grands : 2,30

    <o:p> </o:p>

    Ø      Appartements standardisés. Espaces organisés rationnellement.

    <o:p> </o:p>

    Mais l’homme n’a pas seulement des Besoins

    à Une fois qu’ils sont satisfaits à Désirs.

    <o:p> </o:p>

    Besoins : rassasiés

    Désirs : infinis

    Ø      Pour le logement aussi : besoin d’aimer l’endroit habité

    Ø      Désastres de l’Architecture moderne :

    o       Impose le standard : « le style international »

    o       Même besoin partout dans le monde ???

    Ø      Ne tient pas compte des climats, des croyances, des coutumes.

    <o:p> </o:p>

    Banlieues : même esthétique, même problème …

    <o:p> </o:p>

    Oldermen : « L’homme habite la terre en poète. »

    <o:p> </o:p>

    ð     Pas de Rêve dans les HLM

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’architecture moderne, par sens du dépouillement, répond aux besoins de l’Age indutrielle, mais pas ce qui ne relève pas de la Fonction et de la Prison.

    à De nos jours : sorti du fonctionnalisme et entre dans la « Post Modernité » XXI.

    <o:p> </o:p>

    La post modernité

    <o:p> </o:p>

    Contrairement à la Modernité : projetée vers le futur, de nos jours : plusieurs époque / Espaces / Croyances. Coexistent.

    <o:p> </o:p>

    L’ancien et le nouveau se côtoient.

    <o:p> </o:p>

    à Temps de la mondialisation, des tribus virtuelles ou non.

    Religion à Intégrisme et mouvement de libération des normes.

    <o:p> </o:p>

    Nous refaisons, récitons des courants anciens à Citation infinie.

    <o:p> </o:p>

    Archi : « Néo Eclectique » : Nouvel Déco / ornementation à inspirée des peuples primitifs à Tatoo, Piercing …

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>



    Cours 5 : Architecture (suite) et Réseaux.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Architecture : le premier des Arts :

    ð     Interface de l’Art et de la communication

    o       Commence à Peindre sur les lieux d’habitation, dans les lieux de culte…

    o       Poésie dans les lieux mais aussi langage par lui-même.

    <o:p> </o:p>

    « La ville est un texte » Hillaire

    Média qui supporte le discours de la ville.

    <o:p> </o:p>

    Architecture et Industrie : on passe d’un langage artisanal à un langage industriel :

    • Matériaux Nouveaux
    • Nouvelle notion du mur
    • Possibilité de série à Masse
    • Adaptation au nouveau milieu

    <o:p> </o:p>

    Grande ville : besoin de logement. Organisation, structure différente de la ville Médiévale (le « joyeux bordel » des vielles ville n’est pas fonctionnel.)

    « Réseau » : mot clef

    à Circulation des hommes dans et entre les villes.

    Réseaux d’énergie (eau, électricité…)

    Réseaux de communication

    ð     Rendus nécessaire et possible par l’industrie.

    ð     Nouveaux moyens de transport : trains, réseau ferroviaire.

    <o:p> </o:p>

    ð     Nouvelle scène publique où la ville se met en spectacle à Médias : ciné, TV, Radio.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Mais pour qu’il soit mis en œuvre au-delà de la ville, à l’échelle plus vaste à Nouveau type de réseaux qu’est les Médias deviennent nécessaires.

    Réseaux de communication pour les échanges humains<o:p></o:p>

    Espace Physique et Espace Métaphysique

                            Territorial

                            Virtuel

    <o:p> </o:p>

    Les réseaux gouvernent la totalité de la ville industrielle.

    La notion de Réseau et d’Art

    « Art en Réseau », « NetArt »…à promotion et création des œuvres.

    <o:p> </o:p>

    Omniprésence de la notion de réseau dans nos sociétés. Bien avant Internet. à Née de la notion de Structure / Système.

    <o:p> </o:p>

    De nos jours : réseau : procédés dominants dans la pensée contemporaine.

    <o:p> </o:p>

    Origine : double référence de la notion de réseau : Technique et organisme vivant <o:p></o:p>

                                                                                                              Organique.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Du latin « retis » = filet.

    <o:p> </o:p>

    Ensemble de fils entrelacés, composé de lignes et de nœuds à Technique de fabrication du tissu.

    Chemin et carrefour.

    Organisation textile de ces structures à Maillage (Mayetic)

    <o:p> </o:p>

    Antiquité : usage technique à capture d’animaux

    Renaissance : Retis à Resel ou Reseuil : « Tissu à large maille qui couvre le corps, l’enserre et l’orne de tout une symbolique vestimentaire »

    Filet pour se coiffer ou soutien-gorge à Bas resille.

    à Réseau autour du corps à Cacher et montrer.<o:p></o:p>

    Montrer en cachant.

    Corps qui se laissent voir sans braver totalement les interdits, en les contournant à Circulation / contrôle.

    <o:p> </o:p>

    Lien entre textile et Internet à toile.

    <o:p> </o:p>

    Textile, Femme et réseau

    <o:p> </o:p>

    Leroi-Gourhan : tissu = technique qui anticipe l’invention de l’ordi. Réseau : double fonction : Esthétique et technique

                    Décoration        Usage

    <o:p> </o:p>

    Acte de tisser : Activité des plus anciennes à Fonction originelle de la sédentarisation.

    Mythologies liées au tissu, fil d’Ariane, d’Hélène à Femme, tissu, réseau.

    <o:p> </o:p>

    Gilbert Durand : « Mouvement Circulation » : contre le destin, la déchirure et la rupture.

    <o:p> </o:p>

    Temps pas linéaire avant : temps circulaire des sociétés primitives.

    <o:p> </o:p>

    Tisse sa route, sa vie à continuité. Vie = fil, circulaire, circulation : Opposée à l’idée de rupture, de déchirure.

    <o:p> </o:p>

    Mais Ambiguïté à Invente le ciseau pour couper.

    <o:p> </o:p>

    Relation au corps humain

    Hippocrate à réflexion sur la circulation du sang : réseau qui permet aux fluides de circuler dans le corps.

    <o:p> </o:p>

    à Traverse l’histoire symbolique du réseau :

    <o:p> </o:p>

    <v:oval id=_x0000_s1033 style="MARGIN-TOP: 29.8pt; Z-INDEX: 2; MARGIN-LEFT: 135pt; WIDTH: 81pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 54pt" filled="f"></v:oval><v:oval id=_x0000_s1048 style="MARGIN-TOP: 1.9pt; Z-INDEX: 17; MARGIN-LEFT: 81pt; WIDTH: 81pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 63pt"><v:textbox>

    Tout :

    Corps

    </v:textbox></v:oval><v:oval id=_x0000_s1049 style="MARGIN-TOP: 76.15pt; Z-INDEX: 18; MARGIN-LEFT: 2in; WIDTH: 63pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 45pt"><v:textbox>

    Ordi

    </v:textbox></v:oval><v:oval id=_x0000_s1050 style="MARGIN-TOP: 1.9pt; Z-INDEX: 19; MARGIN-LEFT: 198pt; WIDTH: 81pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 63.15pt"><v:textbox>

    Partie :

    Cerveau

    </v:textbox></v:oval><o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    Vers 100ap JC : Galien : Cerveau « Réseau magnifique »

    <o:p> </o:p>

    XV° : Descartes : Machine faite de réseau, de fibres et de tuyaux » : circulation perpétuelle.

    <o:p> </o:p>

    Corps à lieux de passage.

    Centre : cerveau, réseau des réseaux.

    Périphérie : Réseau dépendant du centre

    à Systémique.

    <o:p> </o:p>

    Approche techno-industrielle des réseaux.

    Continu / Coupé

    Centre / Périphérie

    <o:p> </o:p>

    Descartes : Tissu fonde l’analyse de l’humain.

    à Corps / cerveau à Réseau et artisanat textile.

    <o:p> </o:p>

    Logique médical et artisanale : rupture avec l’arrivée de l’industrie.

    <o:p> </o:p>

    XVIII-XIX : Réseau sort du corps : à l’extérieur : Artefact mécanisé.

    à D’outil artisanal, il devient machine industrielle à Nouveau personnage : l’ingénieur.

    <o:p> </o:p>

    Artisan à industrie

    Nouvelle structure à Nouveau corps de Métier à Produits dans l’usine, lieux spécifique.

    <o:p> </o:p>

    ð     Réseau détaché du corps pour s’inscrire à l’extérieur.

    ð     Déclin du religieux. Refonte de l’idée de corps et ses relations avec son environnement. à Systémique.

    <o:p> </o:p>

    Organisation sociale, organisation de pensée différente<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nouvelle forme de pensée : organisation réticulaire à réseau.

    <o:p> </o:p>

    Référence à la Science

    Science à penser les réseaux

                            Géométrie, Etude des Cristaux à structurés comme des Réseaux.

    <o:p> </o:p>

    Industrie : Nouveau concept du réseau politique et industriel à XVIII et XIX.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Vieux système                         Nouveau système

    Militaire / Féodale                               Industrie

    <o:p> </o:p>

    Aide les penseurs politiques de l’époque à accompagner ce changement.

    <o:p> </o:p>

    Les Saint-simoniens

    <o:p> </o:p>

    Théoriciens majeurs de l’industrie et des réseaux.

    Saint-Simon : philosophe entre 1760 et 1820.

    <o:p> </o:p>

    « Corps brut » : fluide, filet. Corpo qui prend le poisson / solide laisse le fluide.

                                                               à Retient le fluide

    « Corps organique » : Canalise les flux à hydraulique à retient le fluide.

    <o:p> </o:p>

    Comment penser le système présent par rapport au futur.

    <o:p> </o:p>

    Saint Simon : Pour faire passer l’énergie de l’ancien dans le nouveau.

    Fluide, circulation

    ð     L’argent dans la société pour rendre possible ce passage

    o        Equivalent du sang.

    o       Présent donne raison à Saint-Simon

    <o:p> </o:p>

    L’utopie des Réseaux

    Discours utopique des Saint Simoniens, au même titre que les publicités pour Internet.

    -         Fraternité, communauté mondiale.

    <o:p> </o:p>

    Favoriser la circulation du sang / argent

    ð     Corps social

    <o:p> </o:p>

    Réseau : Tenir sous contrôle et laisser circuler l’énergie, le sang, l’argent.

    Industrie : Libre circulation des hommes

                     Accroître le contrôle du corps humain / social.

    ð     Double image.

    <o:p> </o:p>

    L’Etat serait ce qui rend possible cette ambiguïté, cette double image.

    è Communauté mondiale Utopique.

    <o:p> </o:p>

    Communication, Communion, Communauté.

    <o:p> </o:p>

    Augmentation des Réseaux de communauté (réelles et virtuelles)

    Baisse du pouvoir des Religions.

    <o:p> </o:p>

    « Moyen d’Association communautaire entre les différents corps qui la compose »

    « Opérateur politique et moral »

    Opérateur symbolique et pratique de la religion Saint Simonienne.

    <o:p> </o:p>

    Elément fondateur de la réflexion Saint Simonienne : « Améliorer la communication, c’est travailler à la liberté réelle et pratique ».

    Relation entre technique du réseau et politique sociale nouvelle fondée sur la démocratie à réseau support de la démocratie et de la circulation de la pensée humaine.

    <o:p> </o:p>

    Réseaux : fer, argent, électricité, pensée : possible grâce aux réseaux et à la communication.

    <o:p> </o:p>

    Période utopique, vision quasi religieuse de la technique.

    Avant l’invention de l’ordi, avant les grandes guerres industrielles.

    <o:p> </o:p>

    Ordi à Réseau auto-organisés, intelligents.

    <o:p> </o:p>

    Parallèle ordi / cerveau<o:p></o:p>

    1945 - 50 : Cybernéticien, à la base de l’informatique et des ordinateurs : Newman, Türing, Wiener, <o:p></o:p>

    Mc Culloch.<o:p></o:p>

                           

    Mc Culloch : « Le cerveau peut-être apparenté à un calculateur numérique consistant en dix milliards de relais appelés ‘Neurones’ ».<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ð     Le cerveau serait le réseau parfait à intelligence.

    <o:p> </o:p>

    Nouvelle théorie / Science : L’intelligence artificielle IA.

    <o:p> </o:p>

    Pas sorti de cet imaginaire à Internet serait un cerveau planétaire.

    <o:p> </o:p>

    Internet : Organisme presque biologique, distinction avec les réseaux précédents.

    Première Modernité indus : Ferroviaire, Hydraulique, Electrique, Média : radio, TV.

    è Media à sens unique à producteur à Masse de consommateurs.

    Deuxième Modernité : retour, Feedback : tous vers tous. Internet : Age post-indus. Emetteur, producteur, créateur… è Masse de consommateur est aussi producteurs.

    <o:p> </o:p>

    ð     Difficile de le contrôler.

    Invention ne se produit pas forcément au centre.

    è Le centre doit s’adapter à la périphérie.

    ð     relation centre / périphérie

    <o:p> </o:p>

    Huitemna : « Internet […] possibilité pour chacun d’être consommateur et source d’information » « instrument de liberté permet à l’homme moderne de contourner le joue de la démocratie. »

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>



    Cours 6 : Les Réseaux (suite) Le Dadaïsme

    <o:p> </o:p>

    Métaphore Cerveau / Réseau

    Tous les deux capables de faire plusieurs choses en même temps, de gérer plusieurs actions.

    <o:p> </o:p>

    è Anciens réseaux (indus : fer, TV…) à modèle Entrée / Sortie à input / output supposent des gens qui contrôlent et gouvernent.

    Postes de contrôle qui gère in/output.

    <o:p> </o:p>

    è Nouveau système réseaux : Modèle Neuronal, connexionniste. C’est l’ensemble des connections qui agissent pour produire le résultat.

    Relation neurones ó production pas toujours prévue par ceux qui sont censés gérer le système.

    <o:p> </o:p>

    Première cybernétique In/ output puis études sur le cerveau à Montre que c’est une machine à gérer des milliers d’information en même temps è Information parallèles. Travaille de manière parallèle grâce aux connections.

    <o:p> </o:p>

    à Complexe pour faire des actions simples.

    <o:p> </o:p>

    La danseuse virtuelle de Michel Bret, Tramus et Couchot.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Automate 3D associé à une bibliothèque de mouvement à exécute les pas de danse choisis.

    Et capteurs pour interagir aux mouvements du spectateur.

    à Si mouvement inconnus : capable d’inventer à partir de sa bibliothèque à I.A.<o:p></o:p>

    è Echappe au contrôle de l’humain, autonomie à Définition de l’être vivant : être capable de réagir spontanément à l’environnement.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Autopoïese : Machine capable de s’auto gérer.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les chorégraphes l’utilisent pour reproduire ses mouvements inventés à Choré qui mélange le réel et le virtuel à les 2 interagissent et se complètent, se répondent.

    <o:p> </o:p>

    è « Deuxième interactivité » Hillaire-couchot.<o:p></o:p>

    O passe d’une interactivité fondée sur la commande à une interactivité fondée sur l’interaction, la réponse homme / Machine à Toute nouvelle relation.

    <o:p> </o:p>

    Nouveaux réseaux changent notre relation au monde.

    ‘fing’ : fondation Internet nouvelle génération.

    <o:p> </o:p>

    ð     Logique qui tend à imiter le vivant, et ce faisant, imite le biologique et change la réflexion.

    ð     MIT : robots qui travaillent sur l’émotion.

    <o:p> </o:p>

    Etre prothétique : assistés par les machines

    Microsoft : écrans sur la peau.

    <o:p> </o:p>

    Réseaux :

    -         plus proche de l’I.A. que de la machine

    -         plus organismes vivants qui réalisent l’utopie d’une intelligence collective (Lévy)

    <o:p> </o:p>

    à Mot clef qui permet de rendre compte des techniques et théories à liaison et passages è Réseau net et humain à Réseau remplace la cathédrale.

    Religion à religere à Relier.

    <o:p> </o:p>

    ð     Rassembler autour de …

    <o:p> </o:p>

    Réseau devenu lieux de liaison, comme la Cathédrale.

    Le réseaux porte la bonne parole, les utopies du future à religiosité nouvelle

    à Similarité avec les Saint Simoniens.

    <o:p> </o:p>

    Pierre Mussot : « objets nomades » : tel ordi… mondialisation, connectique.

    « Réseau objet comparable à une Cathédrale » « relie le présent et le futur par la circulation de l’information » à Repère ? Manque de racine ?

    Mais attention à Big Brother !

    <o:p> </o:p>

    Paradoxe :

    Nomade                      Manque de racines

    à devient porteur d’identité et de racine à terrorisme

    <o:p> </o:p>

    Le Dadaïsme

    <o:p> </o:p>

    Rencontre de différentes cultures.

    Mondialisation artistique à pas de patrie d’origine, contrairement à la Renaissance ou à l’impressionnisme.

    Trouble dans l’Art et dans ses frontières

    <o:p> </o:p>

    ð     Ce mouvement aura multiplié des objets non seulement picturaux, mais aussi poétiques photographiques… à Mélange entre les Arts.

    o       Tout est Art et provocation

    <o:p> </o:p>

    ð     assembler des objets qui ne devraient pas être associés

    o       Hétérogénéité absolue pour produire de l’art.

    <o:p> </o:p>

    Tout support, tout média mélangés et associés pour faire un « Art Total »

    <o:p> </o:p>

    Ø      Anticipation sur les réseaux. Mélange image / texte dans Dada

    §         Comme dans hyper/multi média.

    Ø      Conjugue : tendance à la construction au nouveau

    §         Tendance à la destruction de l’ancien

    Ø      « Destruction créatrice »

    <o:p> </o:p>

    Milliers d’objets fabriqués.

    Poètes maudits, en marge de la parole principale.

    <o:p> </o:p>

    XX : Siècle qui pense et produit des artistes qui produisent, créent provoquent et détruisent, ex du XX : Gainsbard.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>



    Cours 7 : Dadaïsme (suite) et Pop Art

    Le Dadaïsme

    <o:p> </o:p>

    Dada rompt avec tout ce qui s’est passé dans l’Art auparavant.

    Confirme la tendance des impressionnistes et des courants de la fin du XIX°

    <o:p> </o:p>

    à Introduction d’originalité, de nouveauté, d’écart à la norme dans la manière d’envisager l’art.

    à Affirmation de l’originalité, de la singularité de l’individu.

    <o:p> </o:p>

    Individualisme lié à

    • Essor de la démocratie. « Libre et égaux en droit ». à le propre des Sociétés modernes.
    • Affirmation des Pouvoirs de l’individu et de sa différence.

    Avant les impressionnistes, la peinture a pour fonction l’imitation de la réalité, le respect des modèles à Académie des Beaux privilégie la technique, la virtuosité.

    • Photographie : capture ressemblante de la réalité avec moins f’efforts à oblige le peintre à inventer donc recherche de la dissemblance.

    <o:p> </o:p>

    Il s’agit de se différencier des autres à se débarrasser des modèles.

    <o:p> </o:p>

    DADA : Table rase sur le passé à premier manifeste en faveur de la mondialisation de l’Art.

    Pendant la renaissance, les peintres faisaient figurer un bâtiment ou un paysage qui caractérisait son pays à importance du contexte géographique et culturel.

    Dada fait voler en éclat, ignore les frontières géographiques.

    <o:p> </o:p>

    Jusqu’aux USA et en Russie.

    <o:p> </o:p>

    Désir de fonder un art réellement nouveau.

    <o:p> </o:p>

    Ø      Ignore les frontières géo et socio

    Veut faire éclater la barrière entre la population et l’art. à Performance, happening.

    Ø      Frontière de genre

    Bricolage et tableau

    Pictural, vidéo et oral

    Littérature et objet

    <o:p> </o:p>

    Marcel Duchamp : fondateur de la modernité artistique à veut mettre le spectateur au centre de l’œuvre.

    <o:p> </o:p>

    La place du spectateur<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « Technique participative »

    Passer du contemplatif à l’action.

    <o:p> </o:p>

    Processus de participation du spectateur se prolonge avec le numérique grâce à l’interactivité.

    <o:p> </o:p>

    à Dada affirme le déplacement du spectateur.

    L’Oeuvre d'Art n’en est pas un si le spectateur ne fait pas d’effort pour la faire exister.

    à Processus de réflexion ou d’action.

    <o:p> </o:p>

    à L’Oeuvre d'Art n’est plus évidente, plus dans la technicité de l’artiste.

    Ex : Raynaud : micro années 50 devant un drapeau USA.

    <o:p> </o:p>

    Jusque là, le spectateur est resté à l’extérieur de l’Oeuvre d'Art.

    XX : mentalement ou physiquement essentiel pour l’existence du tableau.

    <o:p> </o:p>

    Renaissance : Fenêtre sur le monde.

    XX : Porte qu’il s’agit de franchir

    Et c’est toute la différence entre le classique et le moderne.

    <o:p> </o:p>

    Avant-garde anticipe la technologie. Place du spectateur :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Peinture

    Cinéma / Vidéo

    Virtuel

    Renaissance : Extérieur, loin, souvent bien plus haute que le récepteur.

    Moderne : entre dans le tableau.

    A hauteur, au niveau du spectateur. Représente souvent l’homme « tel quel ».

    « immersive », le spectateur s’immisce dans la réalisation pour en faire une œuvre d’art.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Phénomène des « OTAKU » au Japon : adolescent tant immergé dans les JV qu’il se coupent de la société à suicide, anémie…

    C’est dada qui a ouvert cette voie.

    <o:p> </o:p>

    Aspect politique du Dadaïsme : Artiste veut participer à la vie sociale à engagement politique des courants d’avant-garde.

    <o:p> </o:p>

    Avant les Surréaliste, ils s’engagent dans les courants révolutionnaires à naissance de tensions et de conflits.

    <o:p> </o:p>

    Collectif

    Individualisme

    Politique, social, objectif

    Liberté, subjectif

    <o:p> </o:p>

    Encore à l’œuvre de nos jours. Questionnement des artistes contemporains.

    à Individuel à originalité

    à Institution à message pour le collectif

    <o:p> </o:p>

    Le dadaïsme se rapproche de l’anarchisme, le surréalisme du socialisme voire du communisme.

    <o:p> </o:p>

    Enfermement dans l’anarchie et le désordre à implosion, destruction …

    <o:p> </o:p>

    Breton se distingue et s’oppose à Tzara, chef de file des dada, les 2 mouvements se séparent irrémédiablement dans les années 20.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Mélange du texte et de l’image<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Premier courant qui tente d’inventer un art qui rassemblerait la figure et le signe à Tous les langages. Union de l’art et des lettres.

    <o:p> </o:p>

    Relation entre naissance des industries de l’imaginaire et des médias.

    à Réclame du XX tente de mélanger le texte et l’image.

    à Cinéma : parole et image – audio-visuel.

                            à Lien entre dada et réclame : volonté de rassembler le texte et l’image.

    <o:p> </o:p>

    Détournement des codes de la réclame.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <v:rect id=_x0000_s1051 style="MARGIN-TOP: -13.15pt; Z-INDEX: 20; MARGIN-LEFT: 5in; WIDTH: 102.9pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 104.6pt; mso-wrap-style: none"></v:rect>

    <v:shape id=_x0000_i1029 style="WIDTH: 87.75pt; HEIGHT: 111.75pt" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:title="scwitters" src="file:///C:\DOCUME~1\admin\LOCALS~1\Temp\msohtml1\01\clip_image015.jpg"></v:imagedata></v:shape>

    Kurt Schwitters.

    Utilise les supports de l’image industrielle.

    Relation compliquée Art/Média à depuis 1905 et Dada.

    <o:p> </o:p>

    Production des images à un niveau industriel à invasion des images.

    Dada détourne ce phénomène à sa naissance.

    <o:p> </o:p>

    Deux mouvements sont les successeurs directs de dada : Pop Art (USA) et Nouveau Réalisme (UE).

    <o:p> </o:p>

    Technique du collage<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les Merzbau de Schwitters.

    <o:p> </o:p>

    Prélever dans ce qui existe déjà des fragments de réalité et les associer, les agencer.

    <o:p> </o:p>

    Ceux qui produisent, créent, inventent d’un cotés, et de l’autre, les lecteurs, les spectateurs, les récepteurs…

    à Dada remet en cause la hiérarchie Emetteur / Récepteur.

                à Première interaction totale.

    <o:p> </o:p>

    Ils anticipent ce qu’Hillaire appelle le phénomène de DJ.

    à Mixage d’Oeuvre d'Art. Matériaux existant à agencement à art comme post-production.

    <o:p> </o:p>

    Dada inventent à partir d’autres Oeuvre d'Art, produits, déchets, images… plus de « page blanche » à Combinaisons.

    <o:p> </o:p>

    Début : 5 février 1916 : premier évènement au « cabaret Voltaire ».

    Beaucoup de voyages : Berlin, Paris, Zurich, puis New York à cause de la guerre.

    à S’étend dans un rayon très large, jusqu’en Europe.

    Fin : 1924 : remplacé par le surréalisme de Breton. Manifeste du Surréalisme.

    Dada très bref. Eclat, comète qui ébranle considérablement le monde de l’art.

    <o:p> </o:p>

    Seul l’expo de Dada en France : 2005 2006 : rétrospective, mais pas d’Oeuvre d'Art contemporaine, pas artiste actuels.

    <o:p> </o:p>

    Le Pop Art

    <o:p> </o:p>

    Le mouvement se développe juste après la seconde guerre mondiale : pendant le baby boom. Né d’un phénomène abordé par Dada : la société de consommation.

    Le plus connu, le plus diffusé des Arts modernes.

    <o:p> </o:p>

    Langage plastique qui s’appuie sur le spectacle de la marchandise et le spectaculaire de la consommation ainsi que des mots et des images contemporaines.

    <o:p> </o:p>

    Ce sont des images qui font écho, chez le public, à son monde d’info, d’image, envahit par les médias.

    à Réalité en image mais mise en scène dans la vie. « Spectacle urbain », « théâtre de la vie politique »… à Notre réalité est scénographiée par des Marques à images de marque et médias.

    <o:p> </o:p>

    L’image n’est plus à l’extérieur mais dans notre quotidien.

    <o:p> </o:p>

    Défit : franchir la frontière entre :

    Population, Univers Médiatique et Art majeur, Beaux Arts, marché de l’art.

                            Masse                                                                       Elite.

    Il faut trouver un langage commun.

    <o:p> </o:p>

    Sensibiliser le public : <o:p></o:p>

    Nous vivons entourés d’images mais nous ne voyons plus ces images et le monde dans lequel on vit.

    Surcharge de signe :

    à Problème pour voir clair. Trop grande quantité d’information.

    Ex : nombre de mail reçu par les cadres.

    ð     Comment le cerveau peut gérer sans saturer ?

    <o:p> </o:p>

    Le Pop art veut révéler les images que nous ne voyons plus à force de les voir.

    Images les plus banales, quotidiennes, vulgaires. Ils ne travaillent plus sur le « rare » mais sur les images industrielles à Coca.

    Jasper Johns, Lichtenstein, Warhol à Raynaud reprend ce thème.

    Première Avant-garde à réussir à introduire un dialogue avec la culture populaire. Comment les arts peuvent-ils utiliser la culture « Mass Media », qu’ils exècrent d’habitude ?<o:p></o:p>

    Révolution : <o:p></o:p>

    Renaissance : stars de la bible, Icônes, idoles…

    Pop Art : Transfère de l’idolâtrie, les icônes ont changé à Média, pub, ciné. Adaptation au présent.

    <o:p> </o:p>

    Pop Art n’est pas né au USA mais en Angleterre. Expo à Londres de « l’indépendant group » :

    Man, Machin et Motion, This is tomorow.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Superman entouré de tous les objets de notre vie quotidienne, dans un décor ordinaire.

    à Mélange idole / peuple

                            Fiction / Réalité

                            Extraordinaire / banal.

    <o:p> </o:p>

    Rauschenberg : « Combine Painting » : Peinture combinée avec des objets réel (rebus, déchets), des matériaux pauvres et riches mélangés.

    <o:p> </o:p>

    Jasper Johns : Drapeau USA, cibles, recouvre des objets réels de peinture.

    Dialogue entre objet du quotidien et Œuvre d’Art.

    <o:p> </o:p>

    Volonté de prolonger les gestes Dada à réconcilier l’Art et la vie jusqu’à les confondre.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Roy Lichtenstein<o:p></o:p>

    Jeu entre les formats et les échelles à des plans différents.

    Dialogue total avec les images industrielles, les Mass Médias, et la BD.

    <v:rect id=_x0000_s1055 style="MARGIN-TOP: -0.35pt; Z-INDEX: 24; MARGIN-LEFT: 441pt; WIDTH: 81.15pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 88.95pt; mso-wrap-style: none"><v:textbox style="mso-fit-shape-to-text: t"></v:textbox></v:rect>

    <v:shape id=_x0000_i1030 style="WIDTH: 66pt; HEIGHT: 81pt" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:title="oldenburg" src="file:///C:\DOCUME~1\admin\LOCALS~1\Temp\msohtml1\01\clip_image017.jpg"></v:imagedata></v:shape>

    USA : grandiose, grand format, Art à l’échelle de son continent.

    <o:p> </o:p>

    Pop Artistes veulent jouer avec l’infiniment grand et l’infiniment petit à Jeu.

    Oldenburg : épingle à linge aussi grand qu’un immeuble.

    <o:p> </o:p>

    Warhol : passe de la pub et des industries graphiques au « Grand art ».

    à Une des plus grande star « Underground », inventeur du ciné ‘underground », indépendant.

    à Friche industrielle : collectif d’artiste (The Factory).

    à Penser l’art dans le contexte de l’industrie.

    PENSER le monde dans lequel il vit.

    <o:p> </o:p>

    Il voulait être une machine, il peignait comme une machine, un des mécanismes du monde.

    Fortement imprégné de la pensée machiniste du monde.

    <o:p> </o:p>

    Ne veut pas opposer :

    Sensibilité artistique et richesse et chaleur et Rationalité machiniste, froideur, mort…

    Notre sensibilité est influencée par ce machinisme.

    Cours 8 : Pop Art et nouveaux réalistes

    Pop art (suite)

    <o:p> </o:p>

    Warhol <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Personnage central du XX° : Premier à avoir cherché à inscrire son Art dans l’age industriel. Pense positivement la question du rapport entre art, société, machine, industrie et art.

    <o:p> </o:p>

    Interrompt une tradition française qui consiste à opposer deux niveaux :

    <o:p> </o:p>

    Sensible

    Rationnel

    Emotion, esthétique, élitisme

    Calcul, gestion, machine

                                                   Valeur Féminine<o:p></o:p>

                                          Valeur masculine<o:p></o:p>

                                                   Rupture radicale face à l’héritage de l’art traditionnel :

                                                               La sensibilité devient une affaire industrielle.

    <o:p> </o:p>

    Le premier à faire le lien, en tant que professionnel, « Il rêverait d’être une machine »

    <o:p> </o:p>

    Ancien publicitaire à graphisme à lien entre deux facettes de l’art traditionnellement cloisonné :

    <o:p> </o:p>

    Art Majeur

    Arts Appliqués, « Mineur »

    Musique, peintre…

    à pas utile, seulement beau

    Artisanat

    à Pas seulement beau, utile aussi.

    <o:p> </o:p>

    09 05 2006 : Expo grand palais : artistes français :<o:p></o:p>

    2 section réunis : en même temps créateurs de mode et Art sur thème de la mode.<o:p></o:p>

    à Dans la lignée de Warhol puisqu’il a travaillé sur la Mode aussi<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Warhol était un Dandy qui prolonge la culture du Dandy. Il s’est fait connaître par ses œuvres mais aussi par sa vie et sa personnalité.

    Wilde disait « Faire de sa vie une œuvre d’art ».<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Portraits de Marilyne<o:p></o:p>

    Lithographes toujours différentes. Pose la question du trafic d’œuvre d’art.

    <o:p> </o:p>

    Reprend les impressionnistes : traitement en série d’une même image sur des aspects différents (couleurs) et travaille à la chaîne, avec des méthodes industrielles.

    <o:p> </o:p>

  • Commentaires

    1
    visiteur_Gaby
    Vendredi 16 Mars 2007 à 16:44
    Salut, je voulais savoir si les cours d'Hilaire de cette ann??ient sensiblement les m?s que ceux pr?nts sur le site... ?

    C'est assez urgent, merci d'avance...
    2
    visiteur_hinachii
    Dimanche 18 Mars 2007 à 12:24
    Je suppose que dans les grandes lignes, ils sont similaires... L'histoire de l'art n'a pas d?eaucoup changer depuis l'an dernier.

    Mais pour ?e plus s?demande ?es ?diants de ta promo !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :